Archives de catégorie : Emploi et carrière

Guide de déontologie

Mes chers collègues,

Je suis heureux de pouvoir vous communiquer aujourd’hui le nouveau guide de déontologie qui permet de rappeler aux agents de notre collectivité les obligations qui sont attachées à leur qualité de fonctionnaires et d’agents du service public.

Chacun d’entre nous doit être sensibilisé à l’ensemble de ces règles qui ont connu des modifications significatives ces dernières années et qui s’exercent dans un contexte où les questions liées aux réseaux sociaux, à la laïcité connaissent une actualité renouvelée.

Ce nouveau guide s’inscrit dans le cadre de la structuration de nos politiques de ressources humaines. Après la mise en place de nos politiques d’avancement de grade et de promotion interne, de résorption de l’emploi précaire, de dispositif disciplinaire, le rappel de la vigilance que nous devons observer quant aux règles déontologiques doit être accru au moment où nos concitoyens formulent des exigences renforcées en terme d’exemplarité du service public, de préservation des conflits d’intérêts, de transparence de l’action publique.

Enfin, ce rappel des règles a pour but de vous protéger car il n’est pas toujours aisé, pour un agent public, de mesurer l’écart de ses pratiques professionnelles avec la norme, dont l’inobservation peut être très lourdement sanctionnée par le juge.

Je vous invite à prendre connaissance de ce dispositif et à considérer ce document comme un document de référence supplémentaire dans votre activité quotidienne à GPSEA.

Bien à vous toutes et tous,

Fabien TASTET          

guide-deontologieGuide de déontologie

Le télétravail c’est parti !

Le Conseil de territoire et le comité technique ont adopté à l’unanimité, lors de leur séance respective du 21 septembre et du 26 septembre 2018, la généralisation du dispositif du télétravail au sein de GPSEA.

Afin de favoriser une acculturation progressive au sein des services, le dispositif est lancé par vagues de candidatures successives :

  • La première vague de candidatures sera lancée du 15 octobre au 30 novembre 2018 ;
  • La seconde vague de candidatures s’étalera du 15 avril au 31 mai 2019 ;
  • La troisième vague de candidatures débutera le 15 septembre 2019 pour s’achever le 31 octobre 2019.

L’entrée dans le dispositif sera définie entre l’encadrant et son agent et se fera dès que l’agent sera équipé en matériel adéquat.

Comme en période d’expérimentation, le déploiement du dispositif est ouvert à l’ensemble des agents de GPSEA.

À priori, toutes les tâches sont éligibles au télétravail sauf les activités qui, par leur nature, ne peuvent être exercées que sur le lieu habituel de travail :

  • Activités pour lesquelles une présence physique dans les locaux de l’administration est requise pendant toute la durée du temps de travail,
  • Activités comprenant l’accomplissement de travaux portant sur des documents papiers confidentiels qui ne peuvent faire l’objet d’une numérisation ou qui ne peuvent être transportés sans risquer de compromettre la confidentialité des données qui y sont mentionnées.Attention, les activités incompatibles avec l’exercice du télétravail ne doivent pas être confondues avec le poste sur lequel est affecté l’agent, ou plus largement la fonction qu’il exerce. Ainsi, si certaines activités exercées par un agent sont incompatibles avec le télétravail, le responsable de service étudiera la possibilité de regrouper les activités télétravaillables afin de permettre un ou plusieurs jours de télétravail par semaine.

Le candidat au télétravail devra faire sa demande motivée directement auprès de son supérieur hiérarchique. L’encadrant appréciera la compatibilité de la demande au regard de la nature des activités exercées par l’agent.

Un formulaire de candidature est accessible sur l’Intranet. Il permet notamment à chaque agent d’expliquer ses motivations, de préciser les missions ou les tâches qu’il pense pouvoir effectuer en télétravail et d’indiquer le nombre de jours qu’il souhaite effectuer en télétravail.

Les agents qui ont participé à la phase d’expérimentation devront faire à nouveau acte de candidature.

L’ensemble des modalités d’exercice du télétravail sont définies dans le guide que chaque agent pourra consulter.

Le nombre de jours de télétravaillables est compris entre 0,5 et 2 jours maximum par semaine. L’agent a la possibilité de mensualiser son télétravail. Le volume mensuel de jours sera alors réparti en fonction de l’accord entre l’agent et son supérieur hiérarchique dans la limite de 2 jours maximum par semaine et de 8 jours maximum par mois.

Des réunions d’information sur le télétravail, ouvertes à tous les agents  sont organisées sur différents sites de GPSEA dès cette semaine :

  • Le jeudi 4 octobre 2018 de 10h à 12h salle du RDC à Europarc.
  • Le mercredi 10 octobre 2018 de 10h à 12h salle Dreyfus – locaux de la propreté urbaine à Alfortville.
  • Le lundi 15 octobre 2018 de 9h30 à 11h30 Espace des buissons à Marolles en Brie.

À télécharger

 

Guide de procédure disciplinaire

Mes chers collègues,

GPSEA structure progressivement ses politiques à l’attention de ses agents.

D’ores et déjà nos politiques d’avancement de grade et de promotion interne, de résorption de l’emploi précaire sont opérationnelles et s’appliquent.

Je suis heureux de pouvoir vous communiquer aujourd’hui le nouveau dispositif disciplinaire de GPSEA. Les règles disciplinaires sont nécessaires pour réguler la vie collective au sein d’une organisation de travail. Elles assurent le respect des collègues, offrent des garanties à nos concitoyens sur la qualité des services publics, complètent la palette d’outils dont nos encadrants ont besoin pour accomplir leurs missions. Notre équipe d’encadrants bénéficiera d’ailleurs d’un accompagnement et de formations spécifiques pour s’approprier ces nouvelles procédures.

Notre nouveau dispositif disciplinaire se veut transparent : chacun d’entre nous doit connaitre ses droits et ses devoirs, savoir qui fait quoi lorsqu’une procédure s’engage et être assuré de décisions dans des délais raisonnables. Il repose sur la collégialité car l’exercice solitaire d’un pouvoir de sanction est peu propice à fabriquer des décisions justes et impartiales.

Approuvé par le comité technique, notre dispositif disciplinaire pourra demain être articulé avec la médiation qui est une alternative efficace au règlement des conflits et que nous développerons.

Je vous invite à prendre connaissance de ce dispositif et à considérer ce document comme un document de référence dans votre activité quotidienne à GPSEA.

Bien à vous toutes et tous

Guide-de-procédure-disciplinaire-1Guide de procédure disciplinaire – Télécharger

Mardi 11 juillet 2017

2 exemples des guides thématiques

Exemples de fiches de travail des gestionnaires intégrés

Merci aux collègues de la gestion intégrée DRH qui m’ont accueilli pour 1h30 d’immersion. Totale confiance dans cette équipe très pro et très sympa pour réussir la mise en œuvre de ce projet d’organisation majeur de notre collectivité.
Et merci à Eric pour la façon dont il anime cette équipe et son souci de faire monter chacun en compétence (cf. photo jointe de ces précieux guides thématiques!).

Vendredi 5 mai 2017

Avancement de grade et promotion interne : le dispositif bientôt prêt ! 

Le travail relatif aux règles d’avancement de grade et de promotion interne s’achève bientôt !

Fruit d’un long travail de la DIDAM et la DRH (Merci Kareen, Nadege, Emilie, Muriel et les autres !) et d’échanges nourris avec les organisations syndicales (dont je salue l’engagement et l’esprit constructif), ce dispositif sera prêt à être soumis à l’avis du CT à la fin du mois et sera mis en œuvre pour les avancement et promotions 2017.

Il comporte plusieurs avancées fortes pour tous nos collègues au bénéfice desquels nous créons des droits nouveaux :

  • droit à faire appel de l’avis rendu par le  supérieur hiérarchique. Ainsi, tout agent pourra, dans un délai prescrit,  recourir à l’avis du n+2 en plus de celui du n+1 s’il le juge opportun. Cette reforme profonde, pour être mise en œuvre, exigera la mobilisation de nos encadrants, dont je salue l’engagement quotidien, dont je sais la difficulté de la tâche et que nous accompagnerons. Mais elle permet de garantir une procédure d’avis plus contradictoire et plus pédagogique.
  • droit à la proportionnalité de l’avis. Un agent de catégorie C ne peut être évalué avec la même exigence qu’un agent de catégorie A.
  • droit à la reconnaissance des mérites. Pour la promotion interne, les agents sont classés par ancienneté. Les collègues qui ont fait l’effort de passer et réussir des concours et examens professionnels bénéficieront de bonifications supplémentaires dans ce classement.
  • droit à la transparence du processus de décision. La loi n’impose aucune obligation à une collectivité s’agissant des propositions d’avancement et promotion qu’elle fait à la CAP. Si une collectivité décide de fixer des critères pour cadrer ses propositions , la loi les rend purement indicatifs et considère qu’ils ne sont qu’une aide à la décision qui ne lie pas l’autorité territoriale. Afin que nos choix soient lisibles et objectivés, nous avons choisi d’aller plus loin et, alors que rien ne l’y contraint, la collectivité s’engage à ce que les propositions qu’elle soumettra à la CAP correspondent, pour 60% des possibilités de promotion interne, aux résultats qui auront très exactement  été produits par l’application des critères. Pour les possibilités de promotion restantes, la collectivité utilisera la liberté de proposition que la loi lui accorde notamment pour régler des situations individuelles que des dispositifs mécaniques et automatiques ne peuvent pas toujours prendre en compte.

N’oublions pas que nous parlons de trajectoires professionnelles d’hommes et femmes serviteurs de l’intérêt général, que les choix ne peuvent faire abstraction d’une approche humaine à laquelle est parfois rétive la froideur des critères purement objectifs. Voyez par exemple la situation de tel collègue prochainement retraité, de tel autre appartenant à une filière pour laquelle les évolutions statutaires sont bloquées, de tel autre encore qui aurait accompli une action singulière saluée de tous. Dans l’impossibilité d’être promus par l’application stricte des critères, ils pourraient être proposés grâce à la souplesse et au pragmatisme du dispositif que nous créons.

Plus de droits, plus de transparence, plus d’échanges contradictoires, pas de système aveugle : ce dispositif, j’en suis convaincu, constitue un progrès qui devrait largement rassembler à l’occasion du prochain comité technique !

Jeudi 23 février 2017

Avis internes de vacance de poste

Responsable des animations et acquisitions musicales
Cadre d’emploi : recrutement statutaire dans le cadre d’emplois des assistants conservation
Affectation : médiathèques de Créteil, Nelson Mandela

Responsable adjoint de la médiathèque des enfants
Cadre d’emploi : recrutement statutaire dans le cadre d’emplois des assistants conservation
Affectation : médiathèques de Créteil, Nelson Mandela

 

Lundi 13 février 2017

Prises de fonction

Madame Camille VEILLERETTE a pris ses nouvelles fonctions au sein de la Direction des affaires juridiques, des assemblées et des assurances, en qualité de chargée d’études juridiques plus particulièrement dans le domaine des ressources humaines.

Mesdames Julie COLOMER et Marthe GAULEIN-STEF quitteront la Direction des ressources humaines, le 20 février prochain, afin de rejoindre respectivement, la Direction de la communication et de la démocratie participative et la Direction des finances.

Madame Nathalie LETESSIER quitte la mission observatoire, études et SIG  pour rejoindre la Direction des systèmes d’informations, en qualité d’adjointe au directeur le 20 février prochain.

Nous leur souhaitons une bonne prise de fonction.