Lundi 26 février 2018

Se disputer !

Parole non corsetée, capacité à l’échange, possibilité de se parler, de s’interpeller : décrivant ainsi la singularité de GPSEA dans mon discours des vœux, j’aurais pu signer des deux mains cet article sur le rôle de la dispute dans les organisations de travail !

https://brandnewsblog.com/2018/02/25/lart-de-la-dispute-ou-comment-liberer-la-parole-en-entreprise/amp/?__twitter_impression=true

2 commentaires à propos de “Lundi 26 février 2018

  1. Je pense que c’est à la fois affaire d’organisation et de culture. La libération des échanges s’organise (cela peut être un temps dédié dans une réunion de services), mais ces initiatives ne viennent que si l’encadrant est lui-même à l’aise avec le principe, s’il ne se sent pas remis en cause à cette occasion. D’où la nécessité d’un travail d’acculturation managériale dans lequel je souhaite m’investir dans le cadre des matinées des encadrants !

  2. Il semble, à la lecture de cet article que c’est surtout la parole des dirigeants qui est appelé à se libérer. Croyez-vous que les employés, pour certains moins armés à l’art de la polémique (y-a-t-il des stages de formations à ce sujet pour les non-cadres ?), et d’autres assujettis à l’autorité de leurs chefs dont certains ne verraient sans doute pas d’un bon oeil que eux aussi se livrent à l’art de la dispute, soient vraiment libres de se livrer à cet art noble ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*