Article mis en avant

Message de bienvenue du DGS

fabien_tastet_450

Bonjour,

Je suis très heureux de vous accueillir, agents de Grand Paris Sud Est Avenir, sur mon blog, outil conçu pour vous donner régulièrement des informations sur notre actualité et notre fonctionnement quotidiens.
Cet espace permet de parler de vous, de nous, de donner à voir ce que font les uns et qui n’est pas forcément connu par les autres tant nous appartenons à une grande maison aux métiers et services multiples. Il m’offre la possibilité de rappeler le sens de notre action car ce que nous faisons n’est pas la simple addition de décisions particulières mais relève de principes et de convictions. Enfin, il est interactif et je vous invite à saisir l’opportunité offerte de questionner et de commenter.
A bientôt !

Procédure de prise en charge des agents confrontés à des agressions

NOTE A L’ATTENTION DES MEMBRES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE ET DU COMITÉ DE DIRECTION

Certains de nos collègues sont parfois pris à partie, voire agressés dans l’exercice de leurs missions. Il est important que la collectivité témoigne le plus rapidement possible de son soutien aux collègues concernés. Il est en outre essentiel que nos dispositifs d’accompagnement soient mobilisés dans les meilleures conditions.

Ainsi, je vous demande de respecter la procédure suivante :

  • Dès que la direction opérationnelle a connaissance d’une situation portant atteinte à un agent du service public territorial, elle saisit la Direction des ressources humaines (DRH) dans les meilleurs délais : la Directrice des ressources humaines, Fabienne CHAPOUTOT (fchapoutot@gpsea.fr, 01.41.94.31.34 – 06.02.07.97.12 – interne : 6024), et son adjoint Eric ATTANASIO (eattanasio@gpsea.fr, 01.41.94.31.24 – interne : 5709) .
  • La DRH, porte d’entrée de la gestion individuelle du personnel, saisit les directions et interlocuteurs concernés pour assurer l’accompagnement juridique, psychologique et humain des collègues : Direction de la transformation et du dialogue social, pôle médicosocial, Direction des affaires juridiques, conseillère sécurité de la Direction Générale,
  • Le Directeur général des services est immédiatement informé afin qu’il puisse témoigner directement du soutien de la collectivité à l’agent.

Nos collègues s’engagent d’une façon remarquable dans la mise en œuvre des politiques publiques territoriales.

La collectivité ne saurait leur manquer au moment où ils peuvent se trouver en difficulté dans la relation à l’usager.

Je vous remercie de mettre en œuvre ces prescriptions, pour ce qui relève de chacun d’entre vous et de vos équipes.

 

 

Accueil des usagers au territoire

Le service relations usagers que nous avons mis en place en novembre 2018 monte en activité et en compétence. De plus en plus d’usagers l’identifient et le sollicitent, 80 % des demandes de nos habitants sont traitées immédiatement.

Bravo à toute notre équipe qui contribue à rendre visible et crédibiliser le service publique territorial !

evolution

Remerciements

Merci aux collègues qui m’ont accueilli à l’occasion de visites dans plusieurs de nos établissements la semaine dernière : équipements de lecture publique du Pôle culturel et de Saint-Pierre à Alfortville, de la Queue-en-Brie, de Chènevières et de Limeil-Brévannes, piscines du Colombier, des Bordes et de Boissy-Saint-Léger, service relation usagers.

Friand de ces moments d’échanges, sur le terrain, entre collègues, pour se parler de ce qui fonctionne et de ce qui achoppe à GPSEA. Ces échanges sont autant de sources d’inspiration pour corriger, amender, confirmer ce que nous faisons. Encore merci !

sru

3 ans de politiques de ressources humaines

Personne ne dira que tout est parfait ou que tout est achevé, mais, en trois ans, nous avons quand même beaucoup construit.

Merci à la direction des ressources humaines, à la direction de la transformation et du dialogue social, aux représentants du personnel avec lesquels nous avons un dialogue fécond et à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à construire progressivement nos politiques de ressources humaines.

Elles s’appuient sur des principes, sur des valeurs (l’égalité de traitement, l’équité, l’engagement, le talent, la fidélité au service public, la bienveillance,  l’équilibre entre l’efficacité et la qualité de vie au travail, l’exigence, l’accompagnement des parcours, etc.).

Elles se déclinent en actions concrètes au bénéfice des agents (des stagiairisations et des titularisations pour des collègues en situation précaire, des avancements de grade et promotions internes multipliés par 4, des jours de formation en forte augmentation, des rendez-vous plus nombreux à la médecine professionnelle, des contributions financières de la collectivité pour la couverture maladie et l’action sociale, des prises de poste en mobilité interne et en deuxième carrière, des budgets « conditions de travail » votés par les agents, etc.)

En direct du Comité Technique (CT) du 12 juillet 2019

Cette troisième séance de l’année portait sur un sujet unique, à savoir l’extension des horaires du service public au sein des médiathèques de Créteil.

Tout d’abord, il convient de rappeler à quel point les politiques culturelles sont au cœur de l’action du Territoire et une véritable préoccupation pour Grand Paris Sud Est Avenir. Aussi, on peut se réjouir de cette avancée en termes de service public, qui sera effective dès le 1er octobre prochain.

Pour parvenir à l’aboutissement de ce dossier, plusieurs étapes ont été franchies.

L’autorité territoriale a d’abord fixé des invariants du projet, à la suite d’études réalisées : 17h hebdomadaires de service public en plus sur le réseau cristolien, ouverture 30 dimanches après-midi à Mandela, égalité de traitement des agents face à la sujétion du dimanche travaillé, intégration du dimanche travaillé dans le cycle et moyens complémentaires par l’appel à volontariat et les vacataires.

Ensuite, des sujets avaient volontairement été ouverts à la discussion avec les agents et leurs représentants.

Il en est allé ainsi des plannings et de l’organisation du travail que les agents ont pu élaborer au travers des comités de suivi et des comités de pilotage, sous l’égide de la direction de l’équipement. Ce travail a notamment abouti au choix de 4 équipes, à la combinaison de semaines de 4 et de 5 jours, à la sortie anticipée pour l’équipe ayant effectué le dimanche précédent, etc.

L’autre sujet qui a fait l’objet de discussions a été le montant de la revalorisation du régime indemnitaire pour tenir compte de la sujétion du travail le dimanche. En l’espèce, l’autorité territoriale s’est inscrite dans une logique d’écoute et d’échange comme je le rappelais dans mon message du 26 juin. Chacun a pu constater que la position de départ de la collectivité est différente de l’arbitrage final !

Tout au long des discussions, l’esprit d’ouverture a été articulé avec l’impératif pour la collectivité de traiter la question du travail du dimanche à Mandela en équité par rapport aux collègues qui travaillent déjà le dimanche à GPSEA.  La revalorisation indemnitaire a donc été fixée comme suit :

  • Une revalorisation du régime indemnitaire identique pour tous les agents dont les cycles de travail comprendront des dimanches avec une prime unique de 150 euros nets pour chaque dimanche travaillé.
  • Le montant annuel de cette revalorisation, correspondant à cette prime de 150 euros nets multipliée par le nombre de dimanches compris dans le cycle, sera mensualisé et versé dans le cadre du régime Indemnitaire.
  • Les agents volontaires, et donc travaillant en dehors du cycle de travail, seront rémunérés conformément à la règlementation en heures supplémentaires bonifiées à hauteur de 66%.
  • Les vacataires bénéficieront d’une majoration, par rapport à leur rémunération horaire normale, avec un mode de calcul basé sur celui pratiqué en matière d’heures supplémentaires.

L’autorité territoriale exprime toute sa confiance à l’endroit de nos collègues en charge du service public de la culture pour mettre en œuvre cette ambition d’un accès renforcé à la lecture publique pour tous.

Rendez-vous le lundi 23 septembre 2019 pour une nouvelle réunion du comité technique

Rencontre des organisations syndicales sur la lecture publique le dimanche à Nelson Mandela

Ce matin, j’ai rencontré les organisations syndicales à ma demande, pour évoquer avec elles les hypothèses de revalorisation indemnitaire que nous avons établies à la suite de l’extension des horaires d’ouverture de la lecture publique le dimanche à la médiathèque Nelson Mandela.

Je me suis déclaré ouvert à faire évoluer ces propositions, qui portent à la fois sur la revalorisation horaire et le fonds de solidarité des agents, mais les organisations syndicales n’ont pas souhaité poursuivre la discussion que je proposais. Je le regrette car je pense que le dialogue est toujours préférable. Je reste disponible pour les organisations syndicales comme pour les agents directement pour avancer sur ces sujets.

Canicule

Bon courage à tous les agents de GPSEA, et particulièrement à ceux qui œuvrent sur le terrain et qui seront confrontés à la canicule cette semaine.

Dès la fin de semaine dernière, le plan canicule de GPSEA a été déclenché et les encadrants sont appelés à prendre les mesures nécessaires.

En direct du CT du 14 juin 2019

Vendredi dernier se réunissait le comité technique (CT). Les points suivants étaient à l’ordre du jour de ce CT :

Le premier point abordé en séance a été la présentation du nouvel organigramme de la direction de la politique de la ville, rénovation urbaine et habitat. Le travail d’actualisation de l’organigramme de la direction a conduit ses agents à trouver un nom en adéquation aux missions de la direction : la direction de la cohésion territoriale.

La séance s’est poursuivie par la présentation de la démarche de structuration de la direction de la transformation et du dialogue social, démarche saluée par les organisations syndicales. Le travail collaboratif des agents a permis de cerner le périmètre d’actions de cette nouvelle direction qui aura pour missions de répondre aux défis en termes de transformation numérique, managériale et organisationnelle en organisant les complémentarités entre les différentes compétences et missions présentes dans la direction : formation, coaching, dialogue social, santé-sécurité au travail, politiques RH, outils et support informatiques, infrastructures et réseaux téléphoniques et informatiques, projets numériques, sécurité des systèmes d’information… Un organigramme définitif de la direction sera proposé d’ici la fin de l’année.

Le troisième point portait sur la poursuite du travail engagé en matière d’action sociale. Ainsi à compter du 1er octobre 2019, l’ensemble des agents de GPSEA pourront souscrire au contrat de garantie obsèques négocié par GPSEA, pour une cotisation mensuelle de 5,70 euros. Cette cotisation permettra le versement d’une prestation de 5000€ en cas de décès suite à une maladie, 7500€ en cas de décès suite à un accident et 10 000€ en cas de décès suite à un accident de la circulation. Ce dispositif viendra compléter l’harmonisation de la politique d’action sociale, après la mise en place d’un pôle médico-social, l’adhésion au CNAS, l’augmentation de la participation employeur aux mutuelles labellisées et le fonds de secours.

Était aussi à l’ordre du jour la présentation du mode de gestion des parcs de stationnement de Boissy-Saint-Léger et de Sucy-en-Brie. A cette occasion la collectivité a annoncé que des places de parkings seraient réservées à l’usage des agents de GPSEA.

Le dernier rapport présenté au comité technique portait sur la reconduction des conventions des services partagés des équipements culturels et sportifs. Ces conventions permettent de rendre un service public efficace, par l’intervention réactive au plus près du terrain d’agents des villes au sein des équipements.

Le bilan social de GPSEA étant finalisé et transmis à la Direction Générale des Collectivités locales, il sera transmis aux organisations syndicales sous sa forme institutionnelle et sera présenté lors du prochain CT aux représentants du personnel.

Afin de rendre la DRH encore plus accessible aux agents, des permanences sur les différents sites de GPSEA seront organisées, notamment lors de la mise en œuvre effective du RIFSEEP au mois de septembre prochain. L’accueil en RH se fait désormais auprès de l’assistante de la direction et non plus directement dans le bureau des gestionnaires. L’adresse de la boîte mail des gestionnaires intégrés sera communiquée sur les fiches de paie.

Un comité technique exceptionnel sera organisé le 2 juillet prochain dans le cadre de l’extension des horaires dans les médiathèques.

 

 

En direct du CHSCT

Mobilisation de tous les services pour répondre aux observations, signalements, suggestions répertoriés sur les registres santé au travail et qui reflètent les difficultés du quotidien auxquelles nous voulons être attentifs. Et, en particulier, l’engagement tenu pour sécuriser le circuit du carburant à la PU avec deux véhicules en commande.

document1

Plus de choix, une meilleure prise en compte des attentes des services et un planning de mesures et de choix des couleurs : merci à nos équipes qui ont mis en place cette nouvelle politique de dotation vestimentaire plus ambitieuse.document-2

document-2-3

Il faut changer cela, même si on sait que les statistiques sont très volatiles d’une année sur l’autre en fonction des incidents. Nous avons mis en place les leviers sur lesquels il nous faut appuyer.

  • la formation qui monte en puissance et qui comprend l’apprentissage des gestes et postures qui protègent ;
  • le pole médico-social qui permet, désormais, une prise en charge plus complète et rapide des collègues ;
  • la politique d’hygiène et sécurité qui se structure, notamment, avec le réseau des assistants de prévention et le rôle du CHSCT ;
  • la politique de la deuxième carrière pour offrir à nos collègues positionnés sur des métiers pénibles une évolution professionnelle qui protège leur corps et leur intégrité physique ;
  • Une expérimentation de prestations pour lutter contre les risques musculo-squelettiques avec le réveil musculaire et l’ostéopathie.

document3

Nous tenons un de nos engagements vis à vis des collègues de la voirie, de la propreté et de l’assainissement : sécuriser leurs conditions d’intervention sur l’espace public par une formation à la signalisation des chantiers qui débutera au 2e semestre 2019. Et demain, l’école de la propreté que nous appelons de nos vœux pourra prendre le relai pour diffuser cette formation !

document-4

Appel à candidatures pour le nouveau Conseil prospectif de GPSEA

Pourquoi une dimension prospective ?

Territoire d’avenir, GPSEA souhaite se projeter sur les réalités de demain afin d’anticiper ses mutations et le futur exercice de ses compétences. Pour cela, la Direction de l’Observatoire a intégré dans son programme d’activités une dimension prospective. Des sujets d’études ont été identifiés pour imaginer le territoire de demain et deux nouveaux outils vont être mis en place. D’une part, les rencontres prospectives « Territoire de demain » seront co-organisées avec l’UPEC et le Codev ; elles permettront d’échanger chaque trimestre avec les différents acteurs de la société civile. D’autre part, le Conseil prospectif constituera un outil interne qui pourra nourrir des études et des débats prospectifs.

Que sera le Conseil prospectif ?

La prospective étant éminemment transversale aux différentes compétences de GPSEA, la Direction de l’Observatoire a proposé d’ouvrir ces réflexions au sein d’une instance participative. Composé d’une vingtaine de volontaires issus des services de GPSEA, le Conseil prospectif aura pour mission, en complément du quotidien de chacune des directions, de prendre de la hauteur et de nourrir des réflexions prospectives de la collectivité. Il se réunira 3 à 4 fois par an sur des formats en demi-journée (type «10-14 »). Des partenaires extérieurs pourront être conviés selon l’ordre du jour. Ces temps d’échanges se concrétiseront par des propositions de thématiques pour les rencontres prospectives, de travaux pour le programme d’activités de l’Observatoire, de mise en place d’expérimentations, etc.

Comment l’intégrer ?

La volonté de la Direction de l’Observatoire, partagée par la Direction Générale, est d’associer une pluralité de profils. La vingtaine de volontaires qui composera le Conseil prospectif devra avoir un intérêt pour la question prospective, un goût pour la transversalité et une appétence à la réflexion collective. Afin de s’adapter aux dynamiques de la collectivité et aux envies individuelles, la composition sera revue tous les ans en juin.

 
Les candidatures sont à envoyer directement auprès de la Direction de l’Observatoire (yzermati@gpsea.fr), après accord du supérieur hiérarchique, avec quelques lignes explicitant les motivations avant le 28 juin.
Des échanges téléphoniques avec les candidats, des discussions avec les directeurs et un arbitrage par la DG permettront de finaliser la composition du Conseil prospectif au plus tard le 9 juillet, afin qu’une 1ère réunion puisse se tenir en septembre 2019.